Banniere Albums

Rue de la peur

19,90

Un leporello avec des découpes, plein d’humour et de tendresse pour les 3-6 ans

Dans une rue habitée par des monstres, un grand-père apprend à sa petite fille qu’il ne faut pas se fier aux apparences ! Une approche de la différence et de la tolérance, traitée avec humour.

Ce livre se déplie et forme une rue habitée par un cerbère, un cyclope, un minotaure, un yéti…, que l’on découvre en ouvrant les portes et les fenêtres des maisons. Une petite fille, pas très rassurée, doit longer ces habitations pour rejoindre son grand-père. Celui-ci lui apprend que derrière chaque monstre se cache une âme sensible.

  • Le Monde : L’inconnu fait peur, en voici une allégorie vigoureuse.
  • Nadia de myfabulousreading : … les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles sont ! Une fois que l’on retourne le livre, toujours déployé mais affichant l’intérieur de chacune des maisons, nous découvrons de nombreux personnages loufoques, un peu zinzins mais bien loin d’être aussi repoussants et effrayants que ce que l’on aurait à priori pensé, bien au contraire !
    Voila une superbe découverte en ce début 2022, avec un très gros coup de cœur !
  • Sabine de Ainsi lisent les nuages : … un superbe livre accordéon qui, une fois déplié, se transforme en ruelle effrayante. Pourtant Gilles Baum (texte) et Amandine Piu (illustrations) ne nous ont pas concocté ce leporello uniquement pour nous donner la frousse.
    Leur message invite les enfants (et adultes) à se questionner davantage sur les apparences qui peuvent s’avérer (quelquefois) trompeuses. En effet, pour découvrir la vraie personnalité des habitants, il va falloir que les petit∙e∙s lecteurs∙trice∙s gardent leur sang-froid et parcourent le trottoir en sens inverse.
    Même si, de prime abord, Rue de la peur est un ouvrage jeunesse qui donne les pétoches, il n’en reste pas moins que des notions de tolérance, différence, tendresse et humour sont au rendez-vous.
  • Instagram mamanpointpoint : Ce livre, c’est une pépite !
    Bravo aux artistes de nous proposer un livre si original et dont le message passe parfaitement !
  • Chloé de Littérature enfantine : J’apprécie l’idée qu’il faut passer de l’autre côté, rencontrer réellement les gens et ne pas se fier aux apparences ni tirer de conclusion hâtive. Qu’en surmontant la peur de l’inconnu on peut sympathiser même avec des personnes différentes, aux mœurs étonnantes.Mais ce que les enfants retiennent surtout de cet album, plus que le message humaniste, c’est son côté ludique. Ils se régalent à jouer à se faire peur, à découvrir les détails insolites et amusants sous les nombreux petits caches et même à en faire un décors pour leurs jeux avec des figurines.